L’Etat ne légifère plus que de manière démagogique, dans une dérive ultra libérale du service public de la justice. C’est désormais l’économie qui semble gouverner les réformes, sans aucune préoccupation pour les besoins de la société, avec une déconnexion entre les textes adoptés et les besoins du justiciable.

L’exemple de la loi bioéthique, qui règle le problème des couples lesbiens mais oublie les couples gays et trans, en constitue un exemple édifiant.

Plus  généralement,  on  relève  une  immixtion  du  pouvoir  exécutif  dans  le  législatif  et  le  judiciaire,  très nettement perceptible notamment lors de la mise en oeuvre de la récente réforme du divorce judiciaire.

L’état des cours d’appel et le retour d’une procédure de type formulaire, d’avantage destinée à réduire le volume des dossiers plutôt qu’à assurer une réponse juridique systématique, le confirme également.

L’Etat adopte une vision à court terme, sans réel projet pour la justice, nonobstant les noms ronflants qu’il donne à ses incessantes réformes (« J21 », « Confiance »…)

Dans ce contexte, la place des avocats et des justiciables s’est largement dégradée dans le système judiciaire, et ce bien avant les difficultés spécifiques induites par le COVID, qui n’ont fait que s’y adjoindre. Les rapports entre  les  ordres  et  les  juridictions  se  sont  tendus,  ce  qui  interroge  quant  aux  raisons  spécifiques  de  la détérioration de la relation.

Il ne faut cependant pas désespérer et nous devons réfléchir à la fois aux solutions qui permettent d’éviter cette évolution, mais aussi de continuer à offrir aux citoyens une réponse à leurs différends familiaux.

 

 
Maison des avocats de la Seine-Saint-Denis

   11 rue de l'Indépendance Bobigny

Bulletin d’inscription

Cette session de formation satisfait à l’obligation de formation continue des avocats (Article 85 du décret n° 91-1197 du 27 novembre 1991) et aux critères de la décision du CNB n° 2018-001 du 20 juillet 2018.

SAF Organisme de formation n° 11 75 54132 75 – Durée de la formation : 8 heures

Cette formation est prise en charge à titre individuel par le FIF-PL.

PRISE EN CHARGE FIF-PL :
N’oubliez pas de demander la prise en charge de votre inscription auprès du FIF-PL – 104 rue de Miromesnil 75384 PARIS CEDEX 08 Tél. 01 55 80 50 00 Fax. 01 55 80 50 29 – http://www.fifpl.fr

Participation en présence :
Pour valider la formation - Il vous sera INDISPENSABLE d’émarger la feuille de présence à chaque session de la journée de formation - le matin et l’après-midi.
Merci de bien vouloir remplir le questionnaire d’évaluation en fin de formation.
Une attestation de présence vous sera remise. Seul l’émargement fait foi pour les heures comptabilisées.

Participation en visio-conférence :
Pour valider la formation - Il sera INDISPENSABLE de vous inscrire en ligne, de vous connecter à la session de formation le matin et l’après-midi et de nous retourner par email l’attestation sur l’honneur. Une facture et une attestation de présence vous seront adressées après le colloque.

À VENIR…

30 septembre 2021

Formation à distance les midis du SAF de Rouen  » AJ Garantie On vous initie « 

Lire la suite

5 octobre 2021

Formation SAF Marseille : Les conditions de détention indignes : contentieux judiciaire-contentieux administratif

Lire la suite

8 octobre 2021

Conseil Syndical des 08 et 09 octobre 2021

Lire la suite

16 octobre 2021

Colloque Environnement à Strasbourg le 16 octobre 2021

Lire la suite

19 octobre 2021

Formation de droit des mineurs – Le code de la justice pénale des mineurs du 19 octobre

Lire la suite

ÉVÉNEMENTS PASSÉS…

18 juin 2021

Fichiers de police : usages et mésusages d’une mémoire policière hypertrophiée

Lire la suite

17 juin 2021

Formation à distance les midis du SAF de Nantes et de Rouen : Réforme de l’AJ : la vie est belle ?

Lire la suite