Les récentes modifications législatives et règlementaires en lien avec la COVID-19 sont-elles exceptionnelles ou peut-on trouver dans l’histoire du droit du travail des bouleversements similaires ?

L’idée parfois exprimée selon laquelle « l’employeur en rêvait, la COVID-19 l’a fait » est-elle justifiée ?

Sur plusieurs aspects, la COVID-19 a marqué une régression des droits des salariés et de leurs représentants mais elle s’est également mise à leur service en permettant le développement de certains droits.

Ainsi, la pandémie a mis en évidence l’obligation de prévention qui pèse sur l’employeur, offrant notamment des décisions judiciaires importantes et mettant en exergue le rôle central de l’inspection du travail dans la protection de la santé des travailleurs. En outre, la pandémie a permis à certains employeurs d’imposer le télétravail mais cette mesure est finalement plébiscitée par nombre de salariés. La formation sera l’occasion d’aborder les enjeux, les risques, les modalités et la négociation du télétravail.

Le droit de retrait a été mobilisé par de nombreux salariés en situation de danger face à la COVID-19. La formation sera l’occasion d’explorer les conditions et les limites du droit de retrait en période de pandémie.

Enfin, la COVID-19 a des conséquences économiques importantes qui peuvent servir de prétexte pour des suppressions d’emploi dans des sociétés où la situation économique réelle de l’entreprise ne le nécessite pas. Comment réagir à ces suppressions d’emploi et notamment contredire l’argumentation économique et juridique de l’employeur sur ces prétendues difficultés économiques liées la pandémie ?

Autant de réflexions que nous allons aborder ensemble pendant cette journée, sur la base des expériences passées et des champs ouverts grâce à la détermination d’actrices et d’acteurs de divers horizons.

L’inscription en ligne préalable est indispensable.
Un lien zoom vous sera envoyé à l’issue du traitement de votre inscription.
Les inscriptions se clôtureront le jeudi 3 décembre 2020 à 18h

 
Samedi 5 décembre 2020

Cet événement se déroulera exclusivement en visio-conférence
Bulletin d’inscription

Cette session de formation satisfait à l’obligation de formation continue des avocats (Article 85 du décret n° 91-1197 du 27 novembre 1991) et aux critères de la décision du CNB n° 2018-001 du 20 juillet 2018.

SAF Organisme de formation n° 11 75 54132 75 – Durée de la formation : 8 heures

ATTENTION ! Cette formation n’est pas prise en charge à titre individuel par le FIF-PL

Participation en présence :
Pour valider la formation - Il vous sera INDISPENSABLE d’émarger la feuille de présence à chaque session de la journée de formation - le matin et l’après-midi.
Merci de bien vouloir remplir le questionnaire d’évaluation en fin de formation.
Une attestation de présence vous sera remise. Seul l’émargement fait foi pour les heures comptabilisées.

Participation en visio-conférence :
Pour valider la formation - Il sera INDISPENSABLE de vous inscrire en ligne, de vous connecter à la session de formation le matin et l’après-midi et de nous retourner par email l’attestation sur l’honneur. Une facture et une attestation de présence vous seront adressées après le colloque.

ÉVÉNEMENTS PASSÉS…

7 novembre 2020

47e Congrès annuel du SAF – NOUS N’AVONS PAS DIT NOTRE DERNIER MOT !

8 octobre 2020

Formation de droit des mineurs – Réforme du bloc “peines” en droit des mineurs – Quels changements après la LPJ du 23 mars 2019 en droit et dans nos pratiques ?