25 octobre 2017

 

Amine Ghenim est avocat au Barreau de la Seine-Saint-Denis. Il exerce en individuel dans une structure de moyens avec deux autres confrères, particulièrement en droit du travail, individuel et collectif.

“Ces dernières années, le droit du travail et sa procédure ont été bouleversés par un amoncellement de nouveaux textes, modifiés d’une année sur l’autre, déséquilibrés et source d’insécurité juridique, d’affaiblissement des droits des salariés et de complexité pour les avocats. L’objectif est clair : tarir le contentieux !

Le SAF s’est mobilisé pour réaliser un travail d’analyse à destination des confrères et du grand public, de propositions d’amendement et de contestation de ces textes. Il a également contesté le décret sur la procédure prud’homale en 2016 et est intervenu à hauteur d’appel et de cassation pour lever l’incertitude sur la postulation à hauteur d’appel et la recevabilité des déclarations d’appel. Il a contesté le décret réformant la procédure d’appel de 2017, qui multiplie les contraintes et chausses trappes procédurales pour les justiciables et leurs conseils dont la responsabilité risque d’être de plus en plus fréquemment engagée.

Élu.e.s au CNB, nous poursuivrons ce travail de vigilance permettant de soutenir une seule idée : en droit du travail comme ailleurs, la bonne procédure et le travail de l’avocat.e sont les conditions essentielles à l’accès aux droits des justiciables.”

Et retrouvez la liste des candidats