13 novembre 2017

Le 44ème Congrès du Syndicat des avocats de France (SAF) s’est tenu au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg les 10 ; 11 et 12 novembre 2017, sur le thème « Avocats : uburn’out ? ». Au cours de ce congrès, auquel participaient près de 300 personnes, avocats venant de toute la France, mais aussi des responsables associatifs et syndicaux, les débats ont permis au SAF de réaffirmer ses engagements :

– Sur la nécessité de défendre « l’artisan du droit » qui répond aux besoins de droit de nos concitoyens, dont les plus modestes et les exclus ;

– Sur la nécessité de garantir l’équilibre des armes entre les parties à un procès afin d’assurer une défense effective ;

– Sur les libertés et contre les dérives d’un Etat qui ne garantit plus un juste équilibre entre sécurité et liberté ;

– Sur la défense des citoyens solidaires venant en aide aux personnes les plus vulnérables et contre le délit de solidarité.

Les travaux du congrès ont permis de rappeler qu’il n’existe pas de société libre et démocratique sans avocats libres et indépendants, y compris du pouvoir économique.

Le SAF a rappelé aux politiques et aux représentants de la profession que de la pérennité des cabinets d’avocat qui assurent l’accès au droit des plus démunis, dépend la mise en œuvre d’un de nos principes républicains : l’égalité entre les citoyens, quelle que soit sa situation de fortune.

En cette période où les contraintes de toutes natures pèsent sur nos cabinets et mettent en péril l’existence de l’avocat de proximité, il est plus que jamais nécessaire :

  • de mutualiser les innovations technologiques au bénéfice de tous les confrères pour améliorer nos conditions de travail et protéger notre secret professionnel ;
  • d’inventer des structures d’exercice adaptées aux cabinets généralistes qui répondent à tous les besoins de droits non satisfaits tout en assurant la viabilité de nos cabinets par le développement de réseaux d’échanges ;
  • de développer et renforcer des coopérations juridiques, comme d’exploiter les nouvelles armes du droit ;
  • de veiller à l’accès au droit sur l’ensemble du territoire.

Vous trouverez ci-après, le rapport moral du président sortant Rapport-moral-B-COUDERC.pdf ainsi que la motion sur le statut du parquet adoptée par le Congrès Motion-du-44e-Congrès.pdf

Le Congrès a également renouvelé nos instances et un nouveau Conseil syndical a élu :

Laurence ROQUES, SAF Val-de-Marne, présidente

Nohra BOUKARA, SAF Strasbourg, secrétaire générale,

Pierre-Etienne ROSENSTIEHL, SAF Strasbourg, trésorier

Céline COUPARD, SAF Montpellier

Elodie TUAILLON-HIBON, SAF Paris

Gérard TCHOLAKIAN, SAF Paris

sont élus membres du Bureau.

Bertrand COUDERC est membre de droit.

De vifs remerciements enfin à la section de Strasbourg pour cette belle organisation et son accueil chaleureux.