19 février 2018

A l’heure où sont annoncés un plan prison et une réforme de l’exécution des peines,

26 organisations interpellent les parlementaires

Ces derniers mois, députés et sénateurs des commissions des lois se sont rendus en nombre dans des établissements pénitentiaires. Alertés par l’état de délabrement des prisons et la surpopulation, ils ont engagé des réflexions visant à améliorer la situation.
Afin d’accompagner leurs travaux, 26 organisations, acteurs et observateurs du champ pénal et carcéral les invitent à inscrire ces visites dans une vision plus large de la place de la prison dans le système pénal. Elles les incitent à « observer l’ensemble du parcours pénal », et en particulier à assister à une audience de comparution immédiate, procédure particulièrement pourvoyeuse d’incarcération ; à découvrir les alternatives à la prison, avant, pendant et après le jugement.

Alors que certains parlementaires ont d’emblée répondu favorablement à cette proposition, nous lançons aujourd’hui un appel public pour que tous s’emparent de cette initiative. Une conférence de presse se tiendra le lundi 19 février 2018 à 11h00, à la Ligue des droits de l’Homme (138 rue Marcadet 75018 Paris).

en présence, notamment, de représentants de professionnels de la justice, des services pénitentiaires d’insertion et de probation, d’associations socio-judiciaires accueillant des condamnés en milieu ouvert. Et avec le témoignage d’une personne condamnée ayant exécuté un aménagement de peine sous forme de placement à l’extérieur.
Vous pouvez prendre connaissance de :

  • La lettre d’interpellation adressée aux parlementaires et signée des 26 organisations ;
  • La note d’accompagnement présentant la procédure de comparution immédiate, les peines et mesures alternatives à l’emprisonnement, les services pénitentiaires d’insertion et de probation et un zoom sur le contrôle judiciaire socio-éducatif et le placement à l’extérieur ;
  • Les chiffres-clés concernant ces procédures et mesures.