14 novembre 2018

 

La décision de la direction de l’administration pénitentiaire de ne pas renouveler la convention la liant au Genepi met cette association étudiante en péril. Considérant que « le rôle du Genepi est essentiel pour le respect de la dignité (des personnes détenues) comme pour notre démocratie » de nombreuses organisations, dont le SAF,  et des personnalités demandent à la garde des Sceaux de rétablir cette convention.

Retrouvez la lettre publiée sur Mediapart