6 mars 2018

Nous venons d’apprendre que la ministre de la Justice ne communiquera les textes de la réforme de justice que le 7 mars prochain et qu’elle a proposé de rencontrer les professionnels de la justice le 15 mars pour recueillir leur avis.

Or, le projet de loi finalisé sera transmis au Conseil d’Etat ce même 15 mars. En outre, le président de la République doit annoncer les choix faits en matière de peine dès aujourd’hui.

Ainsi, après avoir organisé un simulacre de consultation sans jamais nous donner connaissance des projets de textes précis, la ministre de la Justice tente le coup de force en proposant de consulter, alors que tout sera déjà joué.

Nous dénonçons cette nouvelle manœuvre pour réduire au silence toute critique des projets en cours.